Mairie de Bellot

Notre histoire / septembre 1914, Bellot dans la bataille des Morin

La bataille des Deux Morins est une bataille de la Première Guerre mondiale qui s'est tenue du 5 au 9 septembre 1914 dans le cadre de la bataille de la Marne. Elle a opposé la 5ème armée française (commandée par le général Franchet d'Espèrey) et le BEF (commandé par le maréchal French) aux 1ère 2ème armées allemandes (des généraux Von Kluck et Von Bülow).


5 septembre 1914 - Devant les attaques de l'armée de Maunoury sur l'Ourcq, Von Kluck repositionne ses corps d'armée en les repliant vers le nord pour combattre cette 6ème armée française. Ce mouvement crée un vide dans l'alignement allemand masqué par des divisions de cavalerie. Les forces de la 5ème armée française et du BEF avancent dans la brèche à partir du 6 septembre et repoussent les troupes allemandes. Le BEF est opposé aux troupes de la 1ère armée allemande, la 5ème armée française tente de tourner la 2ème armée allemande.  Devant ces manœuvres, la 2ème armée allemande doit se replier et entraîne avec le repli de toutes les armées allemandes et la victoire des troupes alliées.



Contexte stratégique
- Lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale, les armées allemandes pénètrent en Belgique afin de tourner les armées françaises et les détruire. La 5ème armée française et le BEF sont envoyés en Belgique pour contrer les armées allemandes. Au cours des batailles de Mons et de Charleroi, les troupes alliées sont contraintes au repli pour éviter leur destruction. Cette retraite va durer du 23 août jusqu'au 5 septembre ponctuée par des batailles d'arrêt (bataille du Cateau pour les Britanniques et bataille de Guise pour les Français) pour se dégager de la pression allemande. La 5ème armée française est affaiblie par la retraite de 350 km réalisée pendant presque 15 jours. Elle change également de commandant, le général Lanzerac cèdant son poste au général Franchet d'Espèrey.


8 septembre : la gauche de la 2ème armée allemande est bousculée.

Des observations aériennes observent des colonnes d’infanterie, d’artillerie et de voitures qui battent en retraite vers le nord. La région de Rebais, La Ferté-sous-Jouarre - Coulommiers est vide d’ennemis, les colonnes se dirigent vers le nord pour franchir la Marne entre La Ferté-sous-Jouarre et Château-Thierry. La cavalerie française conserve sa mission d’assurer la liaison avec l’armée anglaise. Ses avant-gardes doivent se mettre en route à 6h à partir de Champ-Martin - Villers-les-Maillets, entre le Grand et le Petit Morin. Les avant-gardes signalent que les Allemands se sont retirés jusqu’au Petit Morin.


7 heures : Les éclaireurs de pointe, arrivés devant Bellot, sont accueillis à coups de fusil. Les Allemands tiennent la vallée sous le feu, depuis leur position dominante de Château-Renard.


9 heures : La brigade légère, qu’accompagnent le groupe cycliste et une batterie, réussit à entrer dans Bellot mais ne parvient pas à franchir le Petit Morin. Le gros de la 4ème division s’engage sur le plateau mais est accueillie par des obus, ce qui l’immobilise. Or, elle n’a devant elle que des arrière-gardes. Pendant que von Kluck se bat sur l’Ourcq, appuyant sa gauche à la Marne, le cours de la Marne est surveillé par deux divisions de cavalerie. L’intervalle entre La Ferté-sous-Jouarre et Villeneuve-en-Bellot, soit 25 km est tenu par la 5ème division de cavalerie et la cavalerie de la Garde, décimée. Sur un front de 12 km, aucune unité allemande ne garde le Petit Morin.




9h30 : L’infanterie anglaise est arrivée sur le Petit Morin et va forcer le passage. Une grosse colonne allemande se dirige de Montmirail vers Château-Thierry, une autre vers Chézy et Nogent-l’Artaud. L’armée anglaise va attaquer la deuxième colonne, le 9e corps d’armée, rappelé par Von Kluck. Le général Conneau expédie à ses trois divisions l’ordre d’attaquer le 9e corps d’armée. Mais cet ordre n’est finalement pas exécuté.

11 heures : Le plateau de Château-Renard a été nettoyé par l’infanterie anglaise qui a franchi le Petit Morin à Sablonnières et à Bellot.

18h30 : La division de cavalerie française d’Abonneau fait mouvement vers Vieils-Maisons pour attaquer une colonne allemande mais celle-ci est déjà à Château-Thierry.


20h30
: Les trois divisions de cavalerie françaises sont dans leur cantonnement sur les deux rives du Petit Morin. Quant aux anglais, la division de cavalerie Allenby est à Replonges, le 1er corps d’armée à Bassevelle, le 2ème corps d’armée aux Feuchères, le 3ème corps d’armée aux portes de La Ferté-sous-Jouarre. La droite de l’armée von Bülow s’est retranchée en aval de Boissy-le-Repos.

Cimetière de Bellot - six tombes de soldats britanniques tombés le 8 septembre 1914

Pour en savoir plus : http://www.sambre-marne-yser.be/article.php3?id_article=78


ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Informations pratiques

Téléphone : 01 64 04 81 98

e-mail : suivre l'onglet Contact

Accueil du public
mercredi : 14h30 à 16h
samedi : 14h30 à 16h30
> Fermé du 21/12 au 04/01

Le maire Frédéric Morel reçoit sur rendez-vous en mairie et peut vous rencontrer à votre domicile. N'hésitez pas à en faire la demande par le formulaire de contact.

Abonnez-vous à la page Facebook :
https://www.facebook.com/mairiedebellot/

Prochain conseil municipal :
vendredi 11 décembre 2020 à
18h30 (maison communale)

Plan d'accès

Plan

Galerie photos

Photos